28 janvier 2009

ZHAO_JING

ACTUALITE DE LA GOUVERNANCE INTERNET

DU 19/01/09 au 27/01/09

I Internet Explorer 8 RC1

1)      Internet Explorer 8 RC1 : la version presque finale est en ligne

(le 27 janvier 2009) 

Six mois après la bêta 2, Internet explorer 8 arrive dans sa phase finale. Microsoft a publié hier soir la Release Candidate 1 (RC1) de son navigateur Internet, en 25 langues, dont le français. Cette RC1 comprend toutes les fonctionnalités de la version finale. Le logiciel est disponible en téléchargement gratuit.Les utilisateurs ayant déjà installé la bêta 2 peuvent également passer par le service Windows Update de Microsoft .

Cette nouvelle version d'Internet Explorer marque le retour de Microsoft dans la course aux navigateurs. IE 8 présente des fonctionnalités très attendues, comme un mode de navigation privée, une barre d'adresse et des onglets plus pratiques, une meilleure compatibilité avec les standards du Web, etc.

Les premiers tests réalisés sur la bêta 2 d’Internet Explorer 8 indiquaient que le navigateur de Microsoft ne parvenait pas à rivaliser avec ses concurrents, Firefox 3.1 et Google Chrome. Notamment sur le plan de la rapidité : IE8 arrivait dernier des tests que nous avions réalisés en décembre 2008. De nombreux bugs entachaient par ailleurs l’efficacité du navigateur.

Avec cette RC1, Microsoft affirme avoir progressé dans tous les domaines. Dans un communiqué, il indique que cette version « corrige certains bugs, apporte une amélioration de l’expérience utilisateur, ainsi qu’une sécurité, une performance et une compatibilité accrue ». Des affirmations qui restent à vérifier.

http://fr.news.yahoo.com/12/20090127/ttc-internet-explorer-8-rc1-la-version-p-549fc7d.html 

http://www.ndfr.net/actualites/windows-internet-explorer-8-rc1-2549.html 

2)      IE 8 réduit son retard sur Firefox et Google Chrome

(le 27 janvier 2009) 

En progrès, mais peut mieux faire. Voilà ce qui ressort des premiers tests réalisés sur la dernière mouture d'Internet Explorer 8, disponible depuis le 26 janvier. Microsoft a mis en ligne dans la soirée de ce lundi la release candidate 1 (RC1) de son navigateur Internet, c'est-à-dire une version pleinement fonctionnelle qui deviendra la version finale si aucun bug ou problème majeur n’est découvert dans les semaines qui viennent (télécharger IE 8 RC1 pour Windows XP, Vista 32 bits, Vista 64 bits).

La bêta 2 d'Internet Explorer 8 avait déçu par son instabilité et sa lenteur. Au vu de nos premiers tests, cette RC1 fait beaucoup mieux. Au point de combler en grande partie son retard sur les deux principaux navigateurs concurrents, Firefox et Google Chrome.

Pas de nouvelles fonctions par rapport à la dernière bêta sur un plan fonctionnel, la RC1 n'apporte aucune surprise pour tous ceux qui ont testé la bêta 2. La sécurité est renforcée, avec le filtre antihameçonnage Smartscreen, et les utilisateurs ont accès à un mode de navigation privée très poussé.

Inspirée de celle de Firefox, la barre d’adresse permet d'effectuer une recherche directement dans l’historique, dans les favoris et dans les flux RSS. En fin de compte, les Web Slices (« tranches de Web » : sorte de flux RSS multimédias qui permettent de suivre des contenus évolutifs) et les Accélérateurs (des boutons contextuels qui donnent accès à des services Web) restent les nouveautés les plus originales.

http://fr.news.yahoo.com/12/20090127/ttc-ie-8-reduit-son-retard-sur-firefox-e-549fc7d.html 

http://www.futura-sciences.com/newsrss-navigateur-ie-8-reduit-son-retard-firefox-google-chrome_845234_0.php 

      

II. Actualités sur la toile:

1) Bruxelles reproche à Microsoft de livrer IE avec Windows

    ( le 19 janvier 2009) 

Une nouvelle fois, Microsoft est accusé de vente liée et d'abus de position dominante par les autorités européennes. Il lui est reproché de livrer Internet Explorer avec ses OS Windows. L'éditeur a huit semaines pour organiser sa défense.

Un an. C'est le temps qu'il aura fallu à la Commission européenne pour examiner la plainte déposée en décembre 2007 par Opera software et livrer les conclusions de son enquête. Elle a annoncé avoir envoyé le 15 janvier à l'éditeur de Redmond une « communication de griefs » concernant le lien entre Internet Explorer et Windows. Dans sa lettre, l'exécutif européen estime que la vente liée du navigateur web avec le système d'exploitation « dominant » Windows pour PC clients est « contraire aux règles du traité CE relatives à l'abus de position dominante ».

Une vente liée qui porte préjudice aux autres navigateurs 

Encore une fois, Bruxelles conteste l'intégration systématique d'un logiciel Microsoft dans Windows. « La vente liée de l'Internet Explorer avec Windows, qui a pour effet d'équiper de l'Internet Explorer 90 % des PC dans le monde, porte préjudice à une concurrence par les mérites entre navigateurs web concurrents dès lors qu'elle confère à l'Internet Explorer un avantage artificiel en matière de distribution, avantage que les autres navigateurs web sont incapables d'offrir », écrit la Commission européenne.

La Commission déclare s'inquiéter du fait que cette vente liée « permet à Microsoft de soustraire l'Internet Explorer à une concurrence directe avec d'autres navigateurs, ce qui porte préjudice au rythme de l'innovation et à la qualité des produits que les consommateurs obtiennent en fin de compte ».

Elle avance également un autre nouveau grief : cette situation de monopole « incite artificiellement les fournisseurs de contenu et les développeurs à concevoir des sites Web ou des logiciels essentiellement pour Internet Explorer, ce qui risque, à terme, de compromettre la concurrence et l'innovation en matière de fourniture de services aux consommateurs. »

Bruxelles enquête également sur la suite Office 

Microsoft dispose de huit semaines pour répondre. Le groupe américain pourra ensuite, s'il le souhaite, présenter ses arguments de défense lors d'une audition. Microsoft a pris acte de ces nouvelles accusations : « Nous sommes déterminés à mener nos affaires en pleine conformité avec la loi européenne », assure le groupe dans un communiqué. Il précise qu'il se réserve le droit de demander une audience à la Commission.

Micrcondamné une première fois en 2004 par Bruxelles pour abus de position dominante concernant la vente liée de son lecteur multimédia MediaPlayer et de son système d'exploitation Windows. Cette accusation lui avait alors valu une amende de 497 millions d'euros.

L'éditeur avait fait appel, mais la condamnation avait été confirmée en septembre 2007, et la facture alourdie à plus de 1,6 milliard d'euros. Le géant du logiciel n'en a d'ailleurs pas fini avec les ennuis : l'enquête ouverte l'an dernier par Bruxelles comporte en effet un deuxième volet, qui vise cette fois la suite Office (Word, Excel...).

http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39386644,00.htm?xtor=AL-204 


2) Les constructeurs de PC contraints par Bruxelles d'intégrer plusieurs navigateurs ?

(le 26 janvier 2009) 

Sous le coup d'une enquête de la Commission européenne pour vente liée, Microsoft pense que les autorités de Bruxelles pourraient forcer les constructeurs de PC et les intégrateurs (OEM) à livrer plusieurs navigateurs avec leurs PC sous Windows, au lieu du seul Internet Explorer comme c'est souvent le cas aujourd'hui.

C'est ce que la firme de Redmond affirme dans sa déclaration à la SEC, le gendarme de la Bourse aux Etats-Unis, concernant ses résultats financiers pour le 4e trimestre 2008 (clos le 31 décembre 2008). Microsoft craint également une forte amende dont le montant serait calculé sur les ventes de Windows au sein de l'Union européenne.

Autre inquiétude, l'éditeur pourrait se voir contraint de désactiver certaines lignes de code dans Internet Explorer, si un client opte pour un autre navigateur préinstallé sur son PC.

Dans ce document, Microsoft confirme, par ailleurs,  qu'une seconde enquête de la Commission européenne a été lancée en janvier 2008 sur les produits bureautiques de la famille Office, suite à une plainte déposée par une association de concurrents de Microsoft.

Joints par ZDNet.fr, les représentants de l'exécutif européen ont refusé de commenter les craintes de Microsoft.

http://fr.news.yahoo.com/17/20090126/ttc-les-constructeurs-de-pc-contraints-p-79c9bc8_1.html 


3)Cisco s’apprête à lancer des serveurs

(le 21 janvier 2009)

Cisco devrait prochainement lancer ses propres serveurs, et par la même occasion entrer en concurrence avec HP, Dell, IBM…

Cisco devrait prochainement attaquer un gros morceau. Après avoir longtemps été partenaire des gros fournisseurs, la société américaine souhaite donc attaquer ce marché frontalement, via ses propres lignes de produits.

Afin de se démarquer de la concurrence, Cisco pourrait combiner son offre avec des logiciels de virtualisation. Un jeu à double tranchant pour l’entreprise, qui entrera du même coup en compétition avec bon nombre de ses propres clients. Ce qui laisse donc présager des futurs changements, des réorientations, que ce soit de la part de Cisco ou de ses partenaires. Les analystes s’attendent donc à une perturbation de la symbiose qui régnait entre l’équipementier réseau et ses clients.

« Ce sera le plus important et le plus exposé des produits de l’année » expliquait l’analyste Brent Bracelin au New York Times, qui rapporte l’information.

« Nous ne voyons pas ceci comme un nouveau marché, mais comme une transition du marché », précisait quant à lui Padmasree Warrior, le CTO de Cisco. Selon lui, le moteur de la réussite tiendra notamment dans les logiciels de virtualisation qui seront proposés aux clients, à l’heure où cette technologie à un impact significatif sur les entreprises.

Cisco pourrait présenter son offre dès le mois de mars, dans une offre en partenariat avec VMware. Ce qui permet de penser que le marché des serveurs pourrait connaître de grands bouleversements en 2009, avec l’émergence de nouvelles stratégies

http://www.linformaticien.com/Actualit%C3%A9s/tabid/58/newsid496/5665/cisco-s-apprete-a-lancer-des-serveurs/Default.aspx 


4) L'Arcep redonne un coup de fouet à la fibre optique

(le 21 janvier 2009) 

    

L'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) a réussi hier à mettre d'accord les opérateurs sur l'expérimentation du futur réseau d'internet par fibre optique et annoncé la mise en place d'un tableau de bord qui rendra compte de son déploiement.

Jusqu'ici le déploiement de la fibre optique, qui permet l'internet à très haut débit, était en panne en France, les opérateurs n'étant pas d'accord sur la manière de procéder sur la partie terminale. Free va continuer à se consacrer exclusivement au multi-fibres mais accepte désormais d'évaluer aussi le mono-fibre, en fonction des résultats de l'expérimentation. "C'est au vu de ces expérimentations que les choix sur les conditions de mutualisation de la fibre au sein des immeubles pourront être arrêtés par l'Autorité", indique l'Arcep. Conformément à la demande du Premier ministre François Fillon, "l'Autorité précisera le cadre réglementaire de la mutualisation pour mi-2009", à l'issue de séance d'échanges qui se tiendront dans les prochaines semaines entre l'Arcep et les opérateurs. Le déploiement du réseau de fibre optique permet le très haut débit, essentiel face à la croissance du trafic sur internet et du boom des vidéos en ligne.

     http://www.cbnews.fr/articles/multimedia/l-arcep-redonne-un-coup-de-fouet-a-la-fibre-optique 


III  Sécurité

Downadup : neuf millions de PC déjà infectés par le ver

(Le 21 janvier)

Pour le moment, les dégâts qu'il cause sont limités : il bloque les comptes de certains utilisateurs dans des réseaux d'entreprises et empêche les mises à jour automatiques via Windows Update. Mais il pourrait devenir une bombe à retardement dans les mois à venir, générant d'autres problèmes bien plus conséquents pour la sécurité et l'intégrité des PC infectés.

Les PC des PME seraient les principales victimes

Downadup exploite une faille du protocole RPC Server Service de Windows - faille comblée par Microsoft mais pas forcément par les utilisateurs. En effet, de nombreuses petites et moyennes entreprises ne mettent pas à jour systématiquement leurs ordinateurs dès que l'éditeur de Redmond publie ses correctifs, si bien qu'elles ne sont pas à l'abri d'éventuelles attaques, comme le faisait remarquer la firme danoise Secunia au mois de décembre. Or ce sont justement ces ordinateurs non (ou mal) patchés qui seraient les principales victimes de Downadup.

Microsoft a mis en ligne un utilitaire pour se débarrasser de ce ver, mais Downadup évoluant au fil des semaines, l'application de correctifs ou de mises à jour de son logiciel antivirus reste plus que jamais conseillé. F-Secure a aussi publié sur son blog une solution à télécharger contre ce ver.

http://fr.news.yahoo.com/17/20090121/ttc-downadup-neuf-millions-de-pc-dej-inf-79c9bc8_1.html

Posté par l3ideri2008 à 23:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur ZHAO_JING

Nouveau commentaire