12 novembre 2008

GRANDMOTTET / FRANCOIS Actualité de la gouvernance d'internet (du 6/11/08 au 13/11/08)

Cette semaine, l’actualité à  été ponctuée de plusieurs événements comme :

·         La publication écrite  du conseil de l’ONU pour le prochain forum des Nations Unies sur la Gouvernance de l’internet.

·         Le comité AD Hoc

·         Le maintien de l’Europe de l’amendement « Anti-riposte gradué »

·         La suite et la fin du feuilleton Google versus Yahoo,

·         Et bien d’autres

Le conseil de l’Europe

Nous commencerons par  vous faire part des souhaits du conseil de l’Europe en matière de gouvernance de l’internet. Ces informations seront mises à plat lors du forum des Nation-Unies qui  aura lieu du 3 au 6 décembre 2008 en Inde.

·         Un internet pour tous : afin d’encourager et de développer la citoyenneté démocratique. Cela doit aller de pair avec un maximum de droits,  de prestations,  de services  soumis à un minimum de restrictions tout en préservant la sécurité réseau des utilisateurs. La liberté d’expression et d’information sans considération de frontières est une exigence générale.

·         Un accès facile pour faciliter le quotidien des gens : améliorer nos conditions de vie

·         La cybercriminalité : quelle solution ?

·         Le respect de l’enfant

·         La santé

Source :

http://wcd.coe.int/ViewDoc.jsp?id=1344395&Site=CM&BackColorInternet=9999CC&BackColorIntranet=FFBB55&BackColorLogged=FFAC75

Le comité ad Hoc sur la démocratie électronique

Les 13 et 14 novembre 2008, le Comité ad hoc sur la démocratie électronique (CAHDE) tiendra sa quatrième et dernière réunion plénière à Strasbourg. L'objectif de cette réunion est de finaliser un projet de recommandation du Comité des Ministres sur la démocratie électronique. Cette recommandation donnera à tous les gouvernements européens des lignes directrices substantielles et des principes concernant la démocratie électronique. Elle s'accompagnera d'un certain nombre d’outils pratiques élaborés pour ceux qui ont besoin d’informations utiles sur la combinaison des outils modernes d’information et de communication d’une part, et les exigences et la pratique de la démocratie d’autre part.

L’Europe maintien  l’amendement « Riposte anti-gradué »

La nouvelle version du texte dit « Paquet Télécom », destiné à fixer un nouveau cadre réglementaire du secteur des télécommunications en Europe, maintient l'amendement 138 qui condamne le principe de la risposte graduée prévu dans le projet de loi Création et Internet voté par le Sénat.

Le 24 septembre, les eurodéputés avaient voté le texte comprenant l'amendement qui prévoit qu'une « restriction aux droits et aux libertés des utilisateurs » ne peut être prononcée que par un tribunal, « sauf en cas de force majeure ou impératifs de préservation de l'intégrité et de la sécurité des réseaux ».

Dans un communiqué, l'exécutif européen explique sa position : « La Commission considère cet amendement comme un rappel important des principes fondamentaux de l'ordre juridique communautaire, et notamment des droits fondamentaux des citoyens. Il laisse aux États membres une marge suffisante pour parvenir à un juste équilibre entre différents droits fondamentaux, notamment le droit au respect de la vie privée, le droit à la protection de la propriété, le droit à un recours effectif et le droit à la liberté d'expression et à l'information. »

La Commission est donc passée outre la pression insistante de la France, et du président Nicolas Sarkozy qui, le 4 octobre dernier, envoyait une lettre au président de la Commission, José Manuel Barroso, lui demandant à titre personnel de retirer cet amendement. Elle aurait ainsi suivi le vote des eurodéputés qui, le 24 septembre dernier, votait à 573 contre 74 pour cet amendement, bloquant ainsi le système de riposte graduée, et de la haute autorité administrative, prévu dans le projet de loi anti-piratage du gouvernement français.

L'éxécutif de l'UE a répondu aujourd'hui : « La Commission estime que cet amendement est un rappel important de principes essentiels du droit qui régissent l'ordre juridique communautaire et, en particulier, des droits fondamentaux des citoyens. L'amendement a délibérément été formulé de manière à laisser aux États membres une latitude suffisante pour parvenir à un juste équilibre entre plusieurs droits fondamentaux, à savoir le droit au respect de la vie privée, le droit de propriété et le droit à des recours efficaces ainsi que le droit à la liberté d'expression et d'information. La Commission peut donc accepter l'amendement proposé par le Parlement européen »

Le nouveau texte sera débattu le 27 novembre lors du Conseil des ministres des télécommunications. Une ultime chance pour le gouvernement français de convaincre ses 26 homologues de changer d'avis avant le vote en seconde lecture au Parlement européen qui est prévu pour avril 2009.

Le débat va continuer à Bruxelles avec la tenue du Conseil des ministres européens le 27 novembre prochain. Mais la confirmation de l’amendement par la Commission implique que, pour le rejeter, la France doit réunir une majorité qualifiée d’Etats membres autour d’elle. Une mission quasi-impossible. Et même si c’était le cas, il est plus que probable que l’amendement soit réintroduit en deuxième lecture, début 2009.

Source : 

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/medias/multimedia/20081108.ZDN7239/bruxelles_soutient_lamendement_antiriposte_graduee_vote.html 

La prise de position de la SACEM

Elle ne veut pas d'une loi Création et Internet trop peu répressive. Laurent Petitgirard, qui préside son conseil d'administration, a déclaré le 7 novembre au site de la chaîne LCI que si "la coupure d'Internet devient absolument exclue ou de l'ordre du fantasme absolu", des milliers voire des dizaines de milliers de procédures seraient lancées. Pas sur le fondement de la future loi mais sur celui de la loi sur la contrefaçon. Il évoque la possibilité que les députés "vident la loi de son sens" à force d'amendements. L'Assemblée nationale doit examiner en janvier 2009 le texte voté par le Sénat la semaine dernière.

Sources :

http://www.journaldunet.com/breve/33309/piratage---la-sacem-tient-a-la-coupure-d-internet.shtml 

Actualité liée à Google

·         Google/Yahoo la rupture : 7 novembre 2008

Après avoir proposé à Yahoo un mariage de raison pour éviter une union contrainte et forcée avec Microsoft, Google a jeté l’éponge avant-hier, provoquant du même coup un revival de l’hypothèse Microsoft. Google préfère renoncer à son partenariat publicitaire avec le portail plutôt que de poursuivre des efforts potentiellement coûteux pour convaincre les autorités de la concurrence et les annonceurs. «Persévérer risquait non seulement de lancer une longue bataille juridique, mais aussi de nuire aux relations établies avec des partenaires établis. Cela n’aurait pas été dans l’intérêt à long terme de Google ou de nos utilisateurs», explique son directeur juridique David Drummond.

Volte-face

A nouveau célibataire et sur le marché, Yahoo se retrouve du coup sous pression pour trouver un plan de remplacement aux 627 millions d’euros de revenus que devait lui rapporter son partenariat avec Google. Ce qui explique la volte-face spectaculaire du patron de Yahoo, Jerry Yang, qui estimait hier qu’il serait dans l’intérêt du géant des logiciels Microsoft de le racheter. «Aujourd’hui encore, je dirais que la meilleure chose pour Microsoft serait d’acheter Yahoo», a-t-il expliqué sans sourciller.

Sourde oreille.

On en est là avec un Yahoo fort déconvenu dont la valeur est maintenant drastiquement revue à la baisse en raison de la crise financière. Le 6 novembre, son cours de Bourse, pourtant en forte hausse, se traînait à… 14 dollars. Le fruit semble donc mûr pour Microsoft sauf que ce dernier fait maintenant la sourde oreille, ne prêtant guère d’attention au «Yahoo est à vendre, pour de vrai cette fois» de Jerry Yang.

Source:

http://www.liberation.fr/economie/0101183478-largue-par-google-yahoo-drague-microsoft

http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1040203

  • Google Insight for Video

Le site Google Video vient de mettre en place un nouvel outil de tracking(suivre en temps réel) baptisé "Google Insight for Video ». Il permet d'obtenir des statistiques sur les vidéos que vous avez uploadé sur Google Video : combien de visualisations ont été effectuées, depuis quel pays, etc. Un bon outil de tracking pour les éditeurs de sites web proposant bon nombre de vidéos en ligne...

Source :

http://video.google.com

·         Google ajoute le chat vidéo à Gmail : Mercredi 12 novembre 2008

« Google annonce le lancement d'un service de discussion vidéo et audio. Une application téléchargeable depuis Gmail permet aux utilisateurs de discuter via webcam. Ceux qui n'ont qu'un micro peuvent également dialoguer. Google veut faire de Gmail un outil de communication mélangeant e-mail, messagerie instantanée, VoIP avec Google Talk et désormais chat video et audio. Cette dernière application est également proposée aux clients de ses applications Google Apps.

Google a également annoncé une fonctionnalité nouvelle pour son lecteur de fils RSS Reader : la traduction automatique. Les utilisateurs de ce lecteur pourront traduire les fils en provenance et dans les 36 langues traduites par Google Translate. » tiré de l’article sur lejournaldunet.com.


Sources :

http://www.journaldunet.com/breve/33423/google-ajoute-le-chat-video-a-gmail.shtml
http://fr.techcrunch.com/2008/11/12/le-chat-video-fait-son-entree-sur-gmail/  

Nouveauté actualité, le meilleur du net :

You tube :

·         MGM confirme l’arrivée de ses films sur You Tube

You Tube vient de passer un accord avec la Metro Goldwin Mayer, selon les termes duquel le portail vidéo pourra diffuser certains de ses films et séries, en échange d'un partage des recettes publicitaires associées. Il devrait donc être prochainement possible de regarder, en toute légalité, des longs métrages sur le site, au moins pour les internautes américains puisqu'il y a fort à parier que l'accord ne porte dans un premier temps que sur les Etats-Unis.

En parallèle, la MGM devrait avoir la possibilité d'incorporer des publicités, ou de supprimer, les contenus lui appartenant qu'elle détecte sur YouTube. Les modalités du partage de revenus entre YouTube et MGM n'ont pas été dévoilées, mais certaines sources estiment que jusqu'à 70% des recettes pourraient être reversés au studio.

Source :

http://www.clubic.com/actualite-176674-mgm-films-youtube.html

  • L’armée Américaine crée son propre YouTube

Avec le concours de Delve Networks, l'armée américaine lance TroopTube, un site de partage de vidéos dédié aux militaires, leurs familles, aux employés civils et partisants de l'armée. Ceux-ci peuvent s'inscrire en tant que membre du site suivant leur catégorie. Parmi les fonctionnalités de TroopTube, le système implémenté par Delve Networks permet de retranscrire en texte le son d'une vidéo en sélectionnant les mots significatifs. Une technique qui permet de rendre la recherche par mots-clés plus efficace sur le site. Une initiative qui arrive un an et demi après que le département de la défense américain a interdit à  ses employés et soldats l'accès à YouTube et MySpace pour raison de sécurité. 

Source :

http://www.journaldunet.com/breve/le-net/33402/l-armee-americaine-lance-son-propre-youtube.shtml

Divers :

  • TF1 lance sa propre radio d’information

Le groupe audiovisuel privé devrait dévoiler son projet de radio d'information d'ici à fin novembre. La station sera diffusée dans un premier temps sur Internet.

TF1 confirme son intention de se diversifier dans la radio. Le groupe audiovisuel privé dirigé par Nonce Paolini s'est déjà porté candidat à l'attribution de fréquences dans le cadre de l'appel lancé par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) pour le premier déploiement de la radio numérique terrestre (RNT) en France. La sélection des candidats se fera en mars 2009. D'ici là, TF1 va tester une radio d'information continue sur le modèle de sa chaîne thématique LCI. Diffusée dans un premier temps sur Internet, elle devrait être dévoilée d'ici à fin novembre. Le groupe TF1 a d'ores et déjà déposé une demande de conventionnement pour cette Web radio auprès du CSA.

Ce projet, baptisé provisoirement «LCI Radio», est piloté par Pascal Emond, le rédacteur en chef du site LCI.fr. Un studio de radio a été construit à cet effet, installé à proximité des équipes du Web. Cette station devrait faire appel à toutes les ressources de l'information du groupe, antennes et Internet.

Sources :

http://www.lefigaro.fr/medias/2008/11/05/04002-20081105ARTFIG00834-tf-lance-sa-radio-d-information-sur-le-web-.php

http://www.journaldunet.com/breve/france/33310/tf1-va-lancer-une-radio-d-information-sur-le-web.shtml

http://www.rue89.com/2008/11/08/tf1-lance-une-radio-dinformation-sur-le-net

A l’étranger :

  • La chine impose une taxe virtuelle

En Chine, les vendeurs de bien virtuels devront dorénavant payer 20 % de taxes sur tous les revenus (réels) obtenus avec ces ventes. D'après l'administration chinoise, le marché des biens virtuels, qui s'élève en Chine à 1,12 milliard d'euros, est sujet au même niveau de taxation que l'immobilier.

Source :

http://www.journaldunet.com/breve/le-net/33269/la-chine-taxe-desormais-les-biens-virtuels.shtml

  • Barack Obama, élu grâce au web

Barack Obama a beaucoup misé sur les nouvelles technologies et les réseaux sociaux, plus particulièrement sur Internet avec Facebook, MySpace, YouTube, etc… En effet, il a gagné sa campagne électorale sur le plan médiatique. Avec l’aide de Chris Hugues, cofondateur de Facebook, les stratèges de Barack Obama ont fait monter le buzz autour du candidat comme s’il s’agissait d’une marque.

My.BarackObama.com : site sur lequel on pouvait trouver l'emploi du temps du candidat, ses principaux arguments, les vidéos de tous ses discours (comme Nicolas Sarkozy l'avait fait en 2007, pendant sa présidentielle). Avec les dons récoltés, Obama a investit dans des milliers de spots dans les chaines de télévision, mais il a surtout inondé tous les sites internet américains de bannières publicitaires, renforçant donc sa médiatisation.

Sources :

http://www.lepoint.fr/actualites-chroniques/obama-le-premier-president-elu-grace-au-web/1238/0/290043 

Posté par l3ideri2008 à 19:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur GRANDMOTTET / FRANCOIS Actualité de la gouvernance d'internet (du 6/11/08 au 13/11/08)

Nouveau commentaire