06 novembre 2008

Aurélie Gonet et Katia Gicquel (semaine du 31/10/08 au 6/11/08)

Nous allons essayer de vous donner un aperçu non exhaustif de l'actualité sur la gouvernance internet pendant la semaine du 31/10 au 6/11 2008. La nouvelle à ne pas manquer cette semaine était sans aucun doute, l'adoption de la loi création et internet, qui a suscité une déferlente de réactions en tous genres. Nous verrons ce qu'il en est dans nos pays voisins. Ces mesures ne concernant que la France, au plan international, l'événement de la semaine est surement le sommet de l'ICANN au Caire pendant lequel les voix demandant un nouvel organisme plus indépendant ce sont fait entendre. Malheureusement pour certaines personnes internet reste un lieu sans interdits, où elles peuvent s'adonner à des pratiques douteuses et malsaines. Mais internet n'est pas ce lieu où tout est possible et la régulation des contenus s'inscrit dans un cadre éthique et moral. Google étant l'un des principaux moteurs de recherches et régulièrement à l'affiche dans l'actualité, nous vous feront découvrir sur quels sujet il s'est fait remarqué. Finalement nous vous présenterons un agenda où nous avons recueilli quelques grands événements ou conférences à venir qui feront peut être avancer la gouvernance internet.

I- Loi création et Internet

Suite de l'épisode de la « loi création et internet » qui n'avait cessé de faire parler d'elle à la télévision comme à la radio:

  • émissions tv

  1. 29 octobre 2008 - 20h00 JT TF1 «  Faut-il couper la connexion des internautes qui téléchargent illégalement ou se contenter d'une amende ? La question divise la classe politique. »http://tf1.lci.fr/infos/high-tech/0,,4141883,00-la-loi-anti-piratage-divise-la-majorite-au-senat-.html

  2. 29 octobre 2008 - 18h41 LCI «  Piratage : Une des mesures phares d'Albanel retoquée »Vidéo - La ministre de la culture voulait couper l'accès à internet à ceux qui télécharge illégalement et massivement. Les sénateurs ont préféré mercredi le principe de l'amende.http://tf1.lci.fr/infos/high-tech/0,,4141827,00-telechargement-.html

  • radio

  1. http://www.europe1.fr/Decouverte/Tendances/Nouvelles-technologies/Internet-le-Senat-change-d-avis-sur-le-projet-Albanel La ministre de la culture interviewée par Marc Olivier Fogiel

I-A) Adoptée mais assouplie

           Le texte de loi contre le piratage intitulé « création et Internet » le jeudi 30 novembre au soir par tous les groupes parlementaires. Seuls les communistes se sont abstenus. La suspension de l'abonnement est confortée. L'amendement défendu par Bruno Retailleau qui prévoyait de remplacer ce dispositif par une amende a été rejeté. En effet, Christine Albanel (ministre de la culture) y voyait là une mesure trop répressive. Les sénateurs on adopté un amendement de l'UMP Michel Thiollière qui introduit la possibilité d'une suspension partielle en laissant certains services comme la messagerie.

http://www.lepoint.fr/actualites-medias/la-loi-antipiratage-sur-internet-adoptee-par-le-senat/1253/0/287596 Publié le 31/10/2008

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/medias/multimedia/20081030.OBS8533/le_senat_adopte_la_loi_antipiratage_sur_internet.html Publié le 30/10/2008

http://www.liberation.fr/culture/0101166184-piratage-le-senat-sauve-les-mails Publié le 31/10/2008

I-B) Réactions

CONTRE :

Cnil: (commission nationale de l'informatique et des libertés). En avril dernier, le ministre de la culture avait demandé à la Cnil d'émettre un avis, qui devait rester confidentiel concernant ce projet de loi. Mais cet avis consultatif a été publié par la Tribune, le 3 novembre. Liste non exhaustive des points qui ont inquiétés la Cnil:

  • Le projet serait sans fondement puisque la création de l'Hadopi résulte de la « constatation d'une baisse du chiffre d'affaires des industries culturelles » et que le projet n'est accompagné d'aucune « étude qui démontre clairement que les échanges de fichiers via les réseaux pair-à-pair sont le facteur déterminant d'une baisse des ventes.

  • Il existerait un risque de détournement des connexions; lire l'article « un couple anglais, accusé à tord de piratage, fait trembler la riposte graduée » qui suit : http://www.lepoint.fr/actualites-technologie-internet/un-couple-anglais-accuse-a-tort-de-piratage-fait-trembler-la/1387/0/288283 Publié le 03/11/2008

  • Obligation de mise en demeure non prévue. L'envoi d'avertissements par courriel puis par recommendé avec accusé de réception est une possibilité et non une obligation pour l'Hadopi (l'organisme de surveillance) .

  • Un risque est à souligner concernant la protection des données à caractère personnel que les agents d'Hadopi pourraient recueillir. En effet, selon elle, le texte « ne comporte pas en l'état les garanties nécessaires pour assurer un juste équilibre entre le respect de la vie privée et le respect des droits d'auteurs ».

Sur son site, la Cnil a publié un communiqué en précisant que depuis avril, le texte de loi présenté par le gouvernement a subi plusieurs modifications.

http://www.cnil.fr/index.php?id=2535&news[uid]=590&cHash=773e5066a4 publié le 3/11/2008

http://www.lepoint.fr/actualites-technologie-internet/l-avis-confidentiel-de-la-cnil-contre-la-loi-creation-et-internet/1387/0/288345 Publié le 03/11/2008

http://www.01net.com/editorial/394886/la-cnil-critique-le-projet-de-loi-contre-le-piratage/?rss Publié le 03/11/2008

Quadrature du net: ce collectif de citoyen souligne le rôle du Parti Socialiste « qui doit d'urgence désavouer publiquement son groupe sénatorial et encourager les députés à utiliser tous les moyens à leur disposition pour bloquer l'Hadopi ».

http://www.numerama.com/magazine/11241-Hadopi-la-Quadrature-du-Net-exhorte-le-Parti-Socialiste.html publié le Lundi 03 Novembre 2008

Sont également contre : le Parlement Européen, le Conseil d'Etat, l'Asic (association regroupant Google, Microsoft, Yahoo!, Dailtmotion et l'association des fournisseurs d'accès à Internet.

http://www.lepoint.fr/actualites-medias/la-loi-antipiratage-sur-internet-adoptee-par-le-senat/1253/0/287596 Publié le 31/10/2008

UFC que choisir: cette association de consommateurs à mis en ligne un site humoristique « Ca-va-couper.fr » qui indique ses six principaux griefs contre la loi. Tandis que le ministère de la culture a créé le site « jaimelesartistes.fr » (diffusion du message sur plusieurs radios : Generation 88.2, Nova, Radio FG )

http://www.dailymotion.com/video/x73zwf_episode-2-de-dede-ca-va-couper-loi_fun

http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39384557,00.htm publié le 30 octobre 2008

http://www.quechoisir.org/Position.jsp?id=Ressources:Positions:C29FD4D7405B3A5CC12574F1006D7B15&categorie=NoeudPClassement:7343F606A77D3C16C12573D0003FC7A6&catcss=MUL200

(les 6 principaux griefs contre le projet de loi)

http://tf1.lci.fr/infos/high-tech/0,,4144698,00-rien-compris-a-la-loi-antipirage-dede-va-t-expliquer-.html

sur l'affrontement entre Christine Albanel et l'UFC QUE CHOISIR :

http://www.journaldunet.com/ebusiness/marques-sites/actualite/piratage-christine-albanel-et-l-ufc-que-choisir-s-affrontent-par-sites-web-interposes.shtml publié le 31/10/2008

POUR:

Sacem : les journalistes de Libération, ont interviewer Bernard Miyet, président du directoire de la Sacem affirmait être  « favorable à ce projet depuis l'origine » et qu'il l'approuvait dans le but de « responsabiliser les abonner ». Il envisage en cas d'échec de cette loi de « faire contribuer ceux qui profitent » et a cité Numéricable qui paie des droits aux artistes.

http://www.liberation.fr/economie/0601302-media 30 oct. 11h52 A ECOUTER : Bernard Miyet, président du directoire de la Sacem, donne sa vision de la loi "création et Internet"

http://www.pcinpact.com/actu/news/47054-creation-internet-loi-cnil-avis.htm Publié le 03/11/2008

AUTRE PROPOSITION/ALTERNATIVE : la veille du débat du Sénat sur la loi Hadopi est sorti le livre de Philippe Aigrain « Internet et Création, comment reconnaître les échanges sur Internet en finançant la création ». Il amène des propositions pour financer la création et les auteurs sur Internet tout en défendant la liberté d'échange des internautes. (au prix de 10€ ou librement téléchargable sur internet)

articles sur le livre :

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=46636&id_forum=1888432&var_mode=recalcul#commentaire1888432 publié le 3/11/2008

http://www.laquadrature.net/fr/lancement-du-livre-internet-creation-de-philippe-aigrain publié le 19/10/2008

I-C) Streaming : une présence relative dans la loi création et internet

En cliquant sur l'onglet « streaming » dans la rubrique « en savoir + » sur le site « Jaimelesartistes.fr », l'internaute découvre qu'en partageant des vidéos sans autorisation il risque 3 ans d'emprisonnement et 300€ d'amende.

Toutefois, Arnaud Dimeglio, avocat spécialisé du droit d'Internet, affirme dans « Le Monde » que le texte de loi est « très flou » et que ces cas feront jurisprudence.

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2008/10/30/le-streaming-grand-absent-de-la-loi-sur-le-telechargement-illegal_1112796_651865.html#ens_id=1109593 publié le 30.10.08

http://www.jaimelesartistes.fr/savoir_streaming.aspx

I-C)Chez nos voisins :

  • Grande bretagne : les fournisseurs d'accès ont commencés à envoyer des mails d'avertissement avec des éléments de preuve en pièce jointe. « Cher abonné, j'ai reçu une plainte concernant un de nos clients qui propose des contenus protégés sur Internet. Après enquête, j'ai constaté que cette offre émémanait de votre compte. Cette activité doit cesser immédiatement. Des problèmes similaires dans le futur mèneront à la résiliation du contrat »

  • Nouvelle Zélande: inspirée par le modèle, vendredi 31, une loi sur le copyright a été adoptée. Elle prévoit la coupure de l'accès Internet aux récidivistes.

  • Etats Unis et Canada : la procédure de suspension est appliquée et à fait ses preuves. 90% des contrevenants rentrent dans le droit chemin au deuxième avertissement.

  • La Chine a bannit10 sites de vidéo en ligne et un des plus gros sites de P2P.

http://www.lefigaro.fr/medias/2008/11/01/04002-20081101ARTFIG00028-aux-etats-unis-l-abonnement-internet-est-rarement-coupe-.php publié le 31/10/2008

http://www.numerama.com/magazine/11227-La-Chine-bannit-un-des-plus-gros-sites-de-P2P.html publié le 31/10/2008

II- Les évènements de la semaine

II-A) Sommet de l'ICANN au Caire : la 33ème rencontre Internationale de l'ICANN du 1er au 7 novembre (l'introduction de nouvelles extensions)

  • L'Ebauche du "Guide du Candidat" a été publié durant le meeting ICANN au Caire, il sera publié en cinq nouvelles langues (arabe, espagnol, chinois, français, russe). Celle-ci expose les règles et les procédures pour devenir candidat à une nouvelle extension.

  • Peter Dengate Thrush souligne (Ministre Egyptien de la Communication et des Technologies de l'Information ): "L'introduction de nouveaux gTLDs va littéralement changer la face de l'Internet, non seulement en termes de candidatures régionales et des villes, mais également de nouvelles identités, nouvelles idées, de nouvelles opportunités de marque pour les business globaux, et bien sur, nous avons mentionné les IDNs (Internationalised Domain Names)." TLD :Un domaine de premier niveau (en anglais top level domain, abrégé TLD). Les TLDs génériques sont les plus connus et les plus utilisés sur Internet. Précisions sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Domaine_de_premier_niveau

  • Une nouvelle extension ne devra pas être contraire à l'ordre public. Avant le sommet international, l'ICANN avait répertorié des principes communs à tous les pays du monde tels que: l'interdiction de l'usage de la force, l'interdiction d'encourager la pornographie infantile, la non discrimination religieuse/ raciale...

  • Un projet est mis en place visant à traduire des extensions en caractère non latins qui concerne 14 langues.

Toutefois les prix des noms de domaines personnalisés font polémiques puisqu'il faudra payer 185 000 dollars à l'inscription plus 5 % du chiffre d'affaires généré par l'exploitation de ce nom de domaine tous les ans, pour un minimum de 75 000 dollars.

Sur la polémique des prix :

http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/interview/stephane-van-gelder-indom-les-prix-des-noms-de-domaine-personnalises-font-polemique.shtml publié le 05/11/2008

interviews et reportages réalisés pendant le sommet :

http://cai.icann.org/

http://www.domaine.info/content/view/1498/203/

articles concernant le sujet:

http://www.mailclub.info/article.php3?id_article=904 publié le 3/11/2008

http://www.mailclub.info/article.php3?id_article=905 publié le 2/11/2008

http://www.mailclub.info/article.php3?id_article=900 publié le 30/10/2008

II-B) Elections américaines : l'ICANN suspendue au vote des américains

L'icann arrive au terme de son contract avec le DOC (Département of Commerce ) Américain. Or l'ICANN est sous sa tutelle via la NTIA (Nationale télécommunications and information Administration).La continuité de l'influence Américaine allait dépendre de l'élection du nouveau président. MacCain voulait conserver l'ICANN mais des changements sont à venir puisque l'élection à désigné Obama qui est plus ouvert à une internalisation. Des changements vont d'ailleurs s'opérer plus généralement dans l'industrie d'internet suite à son élection comme le souligne un article publié sur « internetnews.com »

http://mailclub.info/article.php3?id_article=906 Publié le 04/11/2008

http://adscriptum.blogspot.com/2006/09/licann-et-la-gouvernance-dinternet.html

(pour comprendre l'intéraction Doc Américain et l'Icann)

II-C) l'avenir des noms de domaine français

Au printemps dernier, une consultation publique sur « les modalités de gestion des noms de domaine en « .fr » et des extensions d'outre-mer » s'était tenue. L'AFNIC ( centre d'information et de gestion des noms de domaine internet .fr (France) et .re (Île de la Réunion). en a publié la synthèse dans un communiqué de presse cette semaine. D'après celle ci :

  • le « .fr » est bien positionné et son image est jugée positive.

  • Des acteurs européens émettent le souhait de s'inscrire sour le « .fr » sans avoir d'implantion locale.

  • Cette requête conforte ceux qui demandent une plus large ouverture de celle ci pour développer la visibilité de l'extension.

  • D'autres sont bien plus rétissants à cette ouverture évoquant la perte d'idientification nationale de l'adresse, l'insécurité juridique que causerait une méconnaissance du droit français par des acteurs étranger par exemple. En cas de litige, un consensus se dégage en faveur des règles actuellement pratiquées par l'AFNIC.

Extensions des Dom Tom :

http://www.mailclub.info/article.php3?id_article=903 publié le 1.11.2008

Sur l'avenire des noms de domaine français:

http://www.afnic.fr/actu/nouvelles/203/publication-de-la-synthese-de-la-consultation-publique-sur-les-noms-de-domaine.html publié le 31.10

III- Retour à l'odre moral

Microsoft, Google et Yahoo signent un code éthique pour déjouer les efforts de censure et de surveillance des régimes autoritaires : Global Network Associative. Cette iniciative qui coïncide avec le 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'Homme serait aux yeux de certains un coup marketing visant à effacer leur ardoise. Amnestie Internationnal les a d'ailleurs critiqué en raison de leur conduite avec des pays comme la Chine. Google avait par exemple été accusé de filtrer des recherches pour que l'obtention d'informations ne puisse aboutir. Microsoft aurait quant à lui bloqué le blog d'un commentateur chinois très influent qui critiquait le remaniement de la direction du quotidien « les nouvelles » de Pékin.Amnesty critique « Global Network Associative » pour la liberté d'expression.

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-un-code-de-bonne-conduite-sur-la-liberte-d-expression-pour-google-microsoft-et-yahoo-27278.html publié le 28.10.2008

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2008/10/28/yahoo-google-et-microsoft-prets-a-moins-obeir-aux-dictatures_1112192_651865.html publié le 28.10.2008

http://technewsreview.com.au/article.php?article=6377 publié le 31.10.2008

Les fournisseurs d'accès approuvent un rapport sur le filtrage des sites pédo-pornographiques. L'OCLCTIC (office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information) dresse une liste des adresses à bloquer. Une autorité morale la validera dans un second temps puis la transmettra aux fournisseurs d'accès à Internet qui proposeront chacun une solution technique de filtrage. Enfin l'autorité moral veillera au bon fonctionnement de cette procédure. Depuis huit ans, le sujet réapparait ponctuellement en France, mais les fournisseurs d'accès ne préféraient pas s'engager dans ce domaine.

http://www.vnunet.fr/news/les_fai_approuvent_un_rapport_sur_le_filtrage_des_sites_pedo_pornographiques-2029212 publié le 4.11.2008

IV- du côté de chez Google

IV-A) First Click Free

Google propose depuis le mois d'octobre un nouveau service nommé First Click Free, qui consiste a faire indexer ses contenus protégés et payants exclusivement par Google et d'ouvrir ainsi ses pages au crawler de Google. L'internaute qui accèdera à ces pages par l'intermédiaire de Google, aura accès au contenu. Mais seul le premier article, le « premier click » sera gratuit, l'internaute ne pourra pas naviguer librement sur le site, sauf en s'inscrivant ou en s'abonnant. Ce sera la première fois que des éditeur ou des administrateur pourrons contractualiser l'accès à leur parties payantes avec un seul moteur de recherche et en exclure les autres.

http://googlewebmastercentral.blogspot.com/2008/10/first-click-free-for-web-search.html

http://www.roughtype.com/archives/2008/10/the_centripetal.php Publié le 19 oct. 2008

http://www.roughtype.com/archives/2008/10/googles_web.php Publié le 20 oct. 2008

http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2008/10/le-web-en-son-r.html Publié le 20 oct. 2008

http://www.internetactu.net/2008/10/28/le-web-centripete/ Publié le 28 oct. 2008

IV-B) Google books, la bataille continue

  • La préstigieuse université de Harvard refuse l'accord proposé par Google Books sur la numérisation des livres. Le directeur de la bibliothèque universitaire lui reproche le manque de concurrence qui garantirait un prix pour les utilisateurs raisonable, ainsi qu'un accès limité aux oeuvres numérisées.

Néanmoins, Harvard continuera sa collaboration avec Google Books en ce qui concerne les oeuvres du domaine public.

http://www.informationweek.com/news/internet/google/showArticle.jhtml?articleID=211800638

http://www.dmwmedia.com/news/2008/11/03/harvard-exits-new-copyright-section-google-book-project

  • Malgré l'accord passé entre Google et les éditeurs, nombreuses sont les voix qui depuis dénoncent le principe de Google Books et les conséquences que pourra avoir la validation de l'accord par les autoritées.

http://www.guardian.co.uk/media/2008/nov/02/google-books-scanning-libraries Publié le 2 nov. 2008

http://newsbreaks.infotoday.com/nbReader.asp?ArticleId=51429 Publié le 3 nov. 2008

http://www.econtentmag.com/Articles/News/News-Feature/Google-Settles-Suit-with-Book-Publishers-and-Authors-51431.htm Publié le 4 nov. 2008

IV-C) Google et Yahoo : l'accord est revenu

Au mois de juin dernier, Google et Yahoo avaient passé un accord publicitaire qui portait sur le fait que Yahoo affiche des liens sponsorisés de Google. Cet accord a posé problème parce que le DOJ, le département de la justice américain s'y opposait. Maintenant les deux géants de l'internet ont retravaillé l'accord en l'allégeant et espèrent recevoir l'accord du DOJ, mais finalement Google abandonne la bataille et renonce au partenariat avec Yahoo. Ce problème montre donc que même un organisme comme Google qui joue un rôle considérable sur internet, ne peut pas faire ce qu'il veut, et que sur internet il y a des lois à respecter comme partout ailleur.

http://www.google.com/yahoogooglefacts/index.html

http://actu.abondance.com/2008/11/le-deal-entre-google-et-yahoo-aurait-il.html Publié le 3 nov. 2008

http://news.digitaltrends.com/news-article/18318/yahoo-and-google-reworking-ad-deal Publié le 4 nov. 2008

http://www.internetnews.com/breakingnews/article.php/3782971/Google+Calls+Off+Search+Ad+Deal+With+Yahoo.htm Publié le 5 nov. 2008

http://actu.abondance.com/ Publié le 6 nov. 2008

Sur ces trois sujets (en allemand) : http://www.netzeitung.de/internet/1209157.html Publié le 4 nov. 2008

V- Agenda (évenements à venir)

  1. Du 5 au 7 novembre 2008 se tient à San Francisco le Web 2.0 Summit, un congrès qui réunit tous les professionnel de l'industrie d'internet. Sans traiter à proprement parler de la gouvernance internet, les questions soulevées en rapport au futur du web et aux diverses utilisations qui en serons possibles, peuvent recouper malgré tout des questions posées par la gouvernance internet.
    http://en.oreilly.com/web2008

  2. Du 16 au 21 novembre à Minneapolis on peut assister à la 73ème rencontre de l'IETF (The Internet Engineering Task Force), sponsorisée par Google, à laquelle assisterons grand nombre de professionnel et d'universitaires du monde entier pour discuter sur presque tous les sujets imaginables touchant internet.

    http://www.ietf.org/meetings/73/

  3. Du 19 au 20 novembre 2008, se tiendra à Montpellier la 30ème édition du Digiword Summit 2008 : l'avenir de l'internet. Cette conférence cherche à mesurer le bouleversement des secteurs des mobiles, d'internet et de la télévision.

    http://www.digiworldsummit.com

  4. Dans le cadre de la présidence française de l'Union européenne, et du président sénégalais, se tiendra à Lyon la conférence pour la solidarité numérique le 24 novembre 2008. Cette conférence accueillera des délégations officielles, des responsables d'ONG ainsi que des chefs d'entreprises et des chercheurs, qui chercherons des solutions pour réduire l'écart numérique et développer les réseaux.

www.digitalsolidarity2008.org

    http://www.voxinternet.org/spip.php?article250&lang=fr

  1. Du 3 au 6 décembre à Hydérabad en Inde aura lieu le Forum de la Gouvernance Internet IGF des Nations Unies.

    http://www.intgovforum.org/cms/index.php/home

  2. Le WebIST qui aura lieu du 23 au 26 mars 2009 à Lisbonne est organisée par l'INSTICC - Institute for Systems and Technologies of Information, Control and Communication et couvrira les domaines des systèmes d'information, des technologies internet, des interfaces web et des applications, du web social et communautaire, du commerce sur la toile ainsi que l'enseignement en ligne.
    http://www.webist.org

  3. La conférence biannuelle de TiLT ( The Tilburg Institute for Law and Technology) sera organisée du 8 au 10 juillet 2009.

    http://www.voxinternet.fr/spip.php?breve160

  4. Lancement du Séminaire de recherche international "Internet Governance : Transparency, Trust and Tools" (IG3T), c'est à dire gouvernance internet: transparence, confience et outils, coorganisé par le programme Vox Internet II, qui se déroulera d'octobre 2008 à octobre 2009 en 5 ateliers accueillis dans 5 villes différentes. Ce séminaire associe la théorie et les études de cas pour pouvoir éventuellement proposer des solutions aux problemes soulevés.

  • Atelier 1 (à Namur) : vendredi 31 octobre 2008

Approche théorique des problèmes et des limites de la gouvernance définie en termes de normativité éthique et de construction d’un bien commun.

  • Atelier 2 (à Lille) Vendredi 12 décembre 2008

Problèmes interculturels liés aux contextes d’application des normes

  • Atelier 3 (Milan) Vendredi 28 mars 2009

Normativité technique et gouvernance d’Internet : dimensions socio-technique et socio-éthique

  • Atelier 4 (à Paris) Vendredi 12 juin 2009

Formes d’effectuation et d’institutionnalisation de la Gouvernance d’Internet.

  • Atelier 5 (à Bordeaux) Vendredi 16 ou vendredi 23 octobre 2009

Gouvernance globale d’Internet, éthique universelle et pays en voie de développement : l’exemple de l’Afrique.

www.info.fundp.ac.be/IG3T

http://www.voxinternet.org/spip.php?article245&lang=fr




Cette semaine nous avons pu constater, que la gouvernance de l'internet est bien quelque chose de complexe qui fait intervenir des acteurs divers, aussi bien le pouvoir public et les législateurs, qui formulent des loi, que les professionnels et scientifiques, qui se réunissent pour faire avancer les technologies et pratiques, sans oublier les entreprises et fournisseurs d'acces qui tentent d'anticiper les changements pour êtres les premiers.

Posté par l3ideri2008 à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Aurélie Gonet et Katia Gicquel (semaine du 31/10/08 au 6/11/08)

Nouveau commentaire